Le séminaire Stage régional sur le renforcement de capacité et formation de formateurs et l’atelier sur la coopération bilatérale en matière de lutte contre la pollution par hydrocarbures, qui ont eu lieu à Abidjan entre le 20 et le 24 février, était les évènements finals du Programme de Renforcement de Capacité relatif à l’Objectif 2 du projet MARENDA d’améliorer les mécanismes de réponse d’urgence contre la pollution du milieu marin. Il a été organisé avec la précieuse collaboration de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (A.R.S.T.M.) comme suit :

 

  • Stage régional sur le renforcement de capacité et formation de formateurs

 

Cette formation a eu lieu en 3 jours, du 20 au 22 Février 2017. Elle été l’occasion de faire la synthèse des différentes formations dispensées par le projet MARENDA dans le cinq pays cibles (Sénégal, Ghana, Côte d’Ivoire, Nigeria and Cameroun). Les deux objectifs principaux :

  • Faire une synthèse des formations antérieures délivrées par le projet MARENDA sur les plans d’urgence et lutte contre les déversements d’hydrocarbures dans le cinq pays cibles (Sénégal, Ghana, Côte d’Ivoire, Nigeria and Cameroun).
  • Fournir une formation sur l’apprentissage des adultes. A la fin de la session, les participants auront accès à la plateforme d’enseignement aux outils de formation associés développés durant la période d’exécution du projet MARENDA, pour utilisation ultérieure.

 

La formation a rassemblé des participants de différentes organisations des cinq pays susmentionnés: NOSDRA et NIMASA (Nigeria), PAD (Cameroun), HASSMAR (Sénégal), EPA et GMA (Ghana) et CIAPOL et Direction Générale de Affaires Maritimes et Portuaires (Côte d’Ivoire).

 

  • Atelier sur la coopération bilatérale sur la lutte contre la pollution marine par hydrocarbure.

 

L’Atelier sur la coopération bilatérale sur la lutte contre la pollution marine par hydrocarbure a eu lieu le 23 et 24 février 2017.

 

Le but de cet atelier était de faciliter la coopération entre pays voisins en Afrique de l’Ouest et du Centre, sur l’utilisation commune des ressources en cas de pollution marine par hydrocarbures. A cet effet, les participants ont reçu un modèle d’accord bilatéral et seront guidés, à travers des échanges, dans la mise en oeuvre. Une présentation a été également faite sur un système d’information géographique SIG développée pour la compilation et la gestion des informations relatives aux équipements et ressources disponibles dans les cinq pays prioritaires du projet. Apres la formation les participants auront accès au system d’information géographique, pour utilisation future

 

Des délégués de sept pays de l’AOC ont participé à cet atelier : NIMASA et NOSDRA (Nigeria), PAD (Cameroun), Direction de la Marine Marchande (Benin), Direction de l’Environment (Togo), CIAPOL et Direction Générale des Affaires Maritimes et Portuaires (Côte d’Ivoire), EPA et GMA (Ghana), Gambia Ports Authority (Gambia) et HASSMAR (Sénégal).